M.I.C.E.L

droits de regards ....sur le regard d'autrui

<br>&lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;Ne croirait-on pas qu'il veuille par le seul regard&amp;nbsp;&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;s'impregner impunément de ses talents&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;ce censeur improvisé qui décide en lieu et place du pauvre immigré&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;quels doivent être ses lieux et place&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;qui enonce et applique sa morale au même instant&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;....Faudrait-il un jour apprendre &amp;nbsp;aux gens à regarder&amp;nbsp;&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;ailleurs on apprend encore à ne pas regarder&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&gt;...la publicité gratuite&lt;/span&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt; &lt;/p&gt; &lt;p&gt;post : 01/12 &lt;/p&gt; &lt;p&gt;place here : &lt;/p&gt; &lt;p&gt;rem :&amp;nbsp;&amp;nbsp; banner N°..23....69 sleeping waters &lt;/p&gt; &lt;p&gt;&amp;nbsp;_______________________________&lt;/p&gt;&lt;p&gt;STILL &amp;nbsp;WATERS ....RUN DEEP&lt;/p&gt;&lt;p&gt;THROUGH THE GUTTER&amp;nbsp;&lt;/p&gt; &lt;p&gt;________________________________&lt;/p&gt; &lt;p&gt;les gens parlent ...parlent....&lt;/p&gt; &lt;p&gt;Et pendant ce temps , le verbe se dévalue&lt;/p&gt; &lt;p&gt;Puisqu'on dit que le monde change, pourquoi&amp;nbsp; ceux qui ne savent pas ne se taisent pas&lt;/p&gt; &lt;p&gt;Pour qu'enfin ceux qui savent et se taisent puissent l'ouvrir&lt;/p&gt; &lt;p&gt;Encore une C.P. / contradiction permanente /&lt;/p&gt;<div>&nbsp;&lt;h2 class="date-header"&gt;&lt;b&gt;J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&lt;br /&gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&lt;br /&gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&lt;br /&gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&lt;br /&gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&lt;br /&gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&lt;br /&gt; En théorie du moins&lt;br /&gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&gt;[1]&lt;/a&gt; soit atteint au millioni-ème article /&lt;br /&gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&lt;/b&gt;&lt;br /&gt; &lt;b&gt;&lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;&lt;br /&gt;&lt;/span&gt;&lt;/b&gt;jeudi 10 mai 2007&lt;/h2&gt; &lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&gt;&lt;/a&gt;&lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&gt;&lt;/a&gt; &lt;h3 class="post-title"&gt;&lt;a href="http://clervoi-sponsoring-parrainage.blogspot.com/2007/05/rve-de-philosophe.html"&gt;rêve de philosophe&lt;/a&gt;&lt;/h3&gt; &lt;br /&gt; &lt;br /&gt; &lt;b&gt;Le défi des grandes surfaces&lt;/b&gt;&lt;br /&gt; &lt;b&gt;&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&lt;br /&gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&lt;br /&gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&lt;br /&gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&lt;br /&gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&lt;br /&gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&lt;br /&gt; En théorie du moins&lt;br /&gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&gt;[1]&lt;/a&gt; soit atteint au millioni-ème article /&lt;br /&gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&lt;br /&gt; Il y a certes loin de la coupe aux lèvres : Point n'est besoin de rappeler içi les désastres des révolutions nées de bonnes intentions mal appliquées . Comment résoudre par ex . le problème des « affamés qui en voudront toujours plus que ne peut suppôrter leur ventre ?&lt;br /&gt; A priori Rien n'interdit de rêver à un monde tel que les marchandises soient à la libre disposition des usagers , sous réserves que les dits usagers en fassent précisément bon usage&lt;br /&gt; Autrement dit qu'ils ne prennent que la quantité qui leur est strictement nécessaire pour assouvir un besoin ponctuel ou quotidien&lt;br /&gt; Pour parvenir à un M.E.L (1) qui ne soit pas mis à sac le jour de l'ouverture il faudrait réunir un certain nombre de conditions (…)&lt;/b&gt;&lt;br /&gt; &lt;b&gt;&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; 1- En premier lieu il nous faut faire une analyse de notre conscience : Si nous avons tous des greniers encombrés de produits inutiles c'est que nous avons peur : éliminons la peur de manquer et la moitié du chemin sera fait qui conduit au citoyen responsable et auto-régulé quant à ses réflexes de consommation ; ou d'appropriation indûe&lt;br /&gt; 2- Détacher le revenu de chaque individu de son travail ; et pour ce faire reprendre le processus à l'envers . Comment est-on arrivé à associer ces deux termes de telle façon qu'elle – cette association- paraisse tout a fait naturelle&lt;br /&gt; 3- L'énergie que déploie un individu pour se maintenir en vie est différente du travail que la collectivité se croit autorisée à demander en échange d'un salaire&lt;br /&gt; 4- Il y aurait en fait plus de logique à attribuer un salaire à un individu en raison de son aptitude à dépenser qu'à le gagner . Devrait-on rappeler aux économistes le principe de&lt;br /&gt; 5- Ou bien une vérité plus poétique mais non moins cinglante de logique : « judge the men following their merits , who shall escape the whip ? « W. SHAKESPEARE&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; S'il est admis qu »'aucun homme n'est assez sage – ou assez intelligent ou assez …- pour apprécier le mérite de tous les autres alors la liaison salaire-travail est une liaison contre-nature&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; Une Nature tellement sage et prévenante qu'elle rattrape les pires de nos erreurs : celles de ces prétendus savants qui la trouvent « hostile » et voudraient la mettre au pas avant même que de l'avoir comprise&lt;br /&gt; Parler de survie lorsqu'il est question de la Nature relève de tautologie&lt;br /&gt; Ou de l'aporie , dépendant du point de vue adopté ; Où devrait commencer la révolte suicidaire de la Nature contre ses propres lois&lt;br /&gt; Par un raz-de-marée gigantesque ?&lt;br /&gt; Un volcan qui engloutirait tout un continent&lt;br /&gt; Ou bien une simple dérive de l'angle de rotation de la terre sur son orbite&lt;br /&gt; Et le tour serait joué&lt;br /&gt; Mais a qui et pourquoi la Nature voudrait –elle jouer ce tour&lt;br /&gt; Toutes ces suppositions relèvent de la pure fantaisie …&lt;br /&gt; *&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; Mais revenons à nos moutons&lt;br /&gt; Les « noirs » ceux qui chercheraient à faire capoter le système des M.E.L ( rappel : Magasins d'échange Libre)&lt;br /&gt; Qui , en dehors du professionnel a besoin d'une perceuse toute la semaine , toute l'année ?&lt;br /&gt; Il suffit donc que l'on soit sûr de pouvoir en trouver une , dans un M.E.L quelconque&lt;a name="_ftnref2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn2" title="_ftnref2"&gt;[2]&lt;/a&gt; le jour où le besoin se fait sentir&lt;br /&gt; Mais comment être sûr précisément?&lt;br /&gt; Précisément , c'est là qu'intervient la supercherie ou le tour de passe-passe Pour qu'un système aille dans le mur il faut et il suffit que les gens n'y croient pas&lt;br /&gt; Donc à l'inverse pour qu'un système fonctionne il ,suffit que les « gens » aient confiance&lt;br /&gt; C'est donc cette certitude qu'il faut mettre en avant pour empêcher les ci-devant « noirs « de faire capoter le système&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; Un système qui , lorsqu'on on y songe réellement ;,et passés certaines exclamations de surprise , dérision et autres ;parait tout-a-fait légitime et diablement plus stable que celui que nous vivons :&lt;br /&gt; i-e un capitalisme effréné qui, n'ayant plus d'adversaire à sa mesure est condamné aux pires excès ,avant de mourir de sa belle mort&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; Si l'on peut parler de « belle mort » s'agissant d'une invention diabolique&lt;br /&gt; Qui n'a pas fini de faire souffrir des collectivités entières de moutons blancs&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; Je donnerai dans un article plus technique le raisonnement économique qui sous-tend cette proposition , mais d'ores et déjà toutes reflexions et suggestions seront accueillies avec out le respect au'elles méritent&lt;br /&gt; __________&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; &lt;br /&gt;&lt;/b&gt; &lt;b&gt;&lt;br /&gt; &lt;br /&gt; &lt;a name="_ftn1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref1" title="_ftn1"&gt;[&lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;1]&lt;/span&gt;&lt;/a&gt; &lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;Un incident tout a fait réel de faux aiguillage ( Darty)&lt;br /&gt;&lt;/span&gt;&lt;a name="_ftn2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref2" title="_ftn2"&gt;&lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;[2]&lt;/span&gt;&lt;/a&gt;&lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;Magasin d'2change Libre ou encore Centre d'échange Collectif , centre d'échange gratuit , etc …cxe ne sont pas les termes qui manquent le plus mais la volonté de passer à l'étape supérieure de la gratuité généralisée&lt;/span&gt;&lt;/b&gt; &lt;b&gt;&lt;br /&gt; &lt;br /&gt;&lt;/b&gt; &lt;b&gt;&lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&gt;&lt;br /&gt;&lt;/span&gt;&lt;/b&gt;&nbsp;</div><div><br></div><div>&lt;p&gt;&lt;br&gt;&lt;/p&gt;&lt;p&gt;&lt;br&gt;&lt;/p&gt;</div>&lt;br&gt;&amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;Ne croirait-on pas qu'il veuille par le seul regard&amp;amp;nbsp;&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;s'impregner impunément de ses talents&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;ce censeur improvisé qui décide en lieu et place du pauvre immigré&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;quels doivent être ses lieux et place&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;qui enonce et applique sa morale au même instant&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;....Faudrait-il un jour apprendre &amp;amp;nbsp;aux gens à regarder&amp;amp;nbsp;&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;ailleurs on apprend encore à ne pas regarder&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;gt;...la publicité gratuite&amp;lt;/span&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt; &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;post : 01/12 &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;place here : &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;rem :&amp;amp;nbsp;&amp;amp;nbsp; banner N°..23....69 sleeping waters &amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;&amp;amp;nbsp;_______________________________&amp;lt;/p&amp;gt;&amp;lt;p&amp;gt;STILL &amp;amp;nbsp;WATERS ....RUN DEEP&amp;lt;/p&amp;gt;&amp;lt;p&amp;gt;THROUGH THE GUTTER&amp;amp;nbsp;&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;________________________________&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;les gens parlent ...parlent....&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;Et pendant ce temps , le verbe se dévalue&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;Puisqu'on dit que le monde change, pourquoi&amp;amp;nbsp; ceux qui ne savent pas ne se taisent pas&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;Pour qu'enfin ceux qui savent et se taisent puissent l'ouvrir&amp;lt;/p&amp;gt; &amp;lt;p&amp;gt;Encore une C.P. / contradiction permanente /&amp;lt;/p&amp;gt;&lt;div&gt;&amp;nbsp;&amp;lt;h2 class="date-header"&amp;gt;&amp;lt;b&amp;gt;J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&amp;lt;br /&amp;gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&amp;lt;br /&amp;gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&amp;lt;br /&amp;gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&amp;lt;br /&amp;gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&amp;lt;br /&amp;gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&amp;lt;br /&amp;gt; En théorie du moins&amp;lt;br /&amp;gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&amp;lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&amp;gt;[1]&amp;lt;/a&amp;gt; soit atteint au millioni-ème article /&amp;lt;br /&amp;gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&amp;lt;/b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;/b&amp;gt;jeudi 10 mai 2007&amp;lt;/h2&amp;gt; &amp;lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&amp;gt;&amp;lt;/a&amp;gt;&amp;lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&amp;gt;&amp;lt;/a&amp;gt; &amp;lt;h3 class="post-title"&amp;gt;&amp;lt;a href="http://clervoi-sponsoring-parrainage.blogspot.com/2007/05/rve-de-philosophe.html"&amp;gt;rêve de philosophe&amp;lt;/a&amp;gt;&amp;lt;/h3&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;Le défi des grandes surfaces&amp;lt;/b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&amp;lt;br /&amp;gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&amp;lt;br /&amp;gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&amp;lt;br /&amp;gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&amp;lt;br /&amp;gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&amp;lt;br /&amp;gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&amp;lt;br /&amp;gt; En théorie du moins&amp;lt;br /&amp;gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&amp;lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&amp;gt;[1]&amp;lt;/a&amp;gt; soit atteint au millioni-ème article /&amp;lt;br /&amp;gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&amp;lt;br /&amp;gt; Il y a certes loin de la coupe aux lèvres : Point n'est besoin de rappeler içi les désastres des révolutions nées de bonnes intentions mal appliquées . Comment résoudre par ex . le problème des « affamés qui en voudront toujours plus que ne peut suppôrter leur ventre ?&amp;lt;br /&amp;gt; A priori Rien n'interdit de rêver à un monde tel que les marchandises soient à la libre disposition des usagers , sous réserves que les dits usagers en fassent précisément bon usage&amp;lt;br /&amp;gt; Autrement dit qu'ils ne prennent que la quantité qui leur est strictement nécessaire pour assouvir un besoin ponctuel ou quotidien&amp;lt;br /&amp;gt; Pour parvenir à un M.E.L (1) qui ne soit pas mis à sac le jour de l'ouverture il faudrait réunir un certain nombre de conditions (…)&amp;lt;/b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; 1- En premier lieu il nous faut faire une analyse de notre conscience : Si nous avons tous des greniers encombrés de produits inutiles c'est que nous avons peur : éliminons la peur de manquer et la moitié du chemin sera fait qui conduit au citoyen responsable et auto-régulé quant à ses réflexes de consommation ; ou d'appropriation indûe&amp;lt;br /&amp;gt; 2- Détacher le revenu de chaque individu de son travail ; et pour ce faire reprendre le processus à l'envers . Comment est-on arrivé à associer ces deux termes de telle façon qu'elle – cette association- paraisse tout a fait naturelle&amp;lt;br /&amp;gt; 3- L'énergie que déploie un individu pour se maintenir en vie est différente du travail que la collectivité se croit autorisée à demander en échange d'un salaire&amp;lt;br /&amp;gt; 4- Il y aurait en fait plus de logique à attribuer un salaire à un individu en raison de son aptitude à dépenser qu'à le gagner . Devrait-on rappeler aux économistes le principe de&amp;lt;br /&amp;gt; 5- Ou bien une vérité plus poétique mais non moins cinglante de logique : « judge the men following their merits , who shall escape the whip ? « W. SHAKESPEARE&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; S'il est admis qu »'aucun homme n'est assez sage – ou assez intelligent ou assez …- pour apprécier le mérite de tous les autres alors la liaison salaire-travail est une liaison contre-nature&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; Une Nature tellement sage et prévenante qu'elle rattrape les pires de nos erreurs : celles de ces prétendus savants qui la trouvent « hostile » et voudraient la mettre au pas avant même que de l'avoir comprise&amp;lt;br /&amp;gt; Parler de survie lorsqu'il est question de la Nature relève de tautologie&amp;lt;br /&amp;gt; Ou de l'aporie , dépendant du point de vue adopté ; Où devrait commencer la révolte suicidaire de la Nature contre ses propres lois&amp;lt;br /&amp;gt; Par un raz-de-marée gigantesque ?&amp;lt;br /&amp;gt; Un volcan qui engloutirait tout un continent&amp;lt;br /&amp;gt; Ou bien une simple dérive de l'angle de rotation de la terre sur son orbite&amp;lt;br /&amp;gt; Et le tour serait joué&amp;lt;br /&amp;gt; Mais a qui et pourquoi la Nature voudrait –elle jouer ce tour&amp;lt;br /&amp;gt; Toutes ces suppositions relèvent de la pure fantaisie …&amp;lt;br /&amp;gt; *&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; Mais revenons à nos moutons&amp;lt;br /&amp;gt; Les « noirs » ceux qui chercheraient à faire capoter le système des M.E.L ( rappel : Magasins d'échange Libre)&amp;lt;br /&amp;gt; Qui , en dehors du professionnel a besoin d'une perceuse toute la semaine , toute l'année ?&amp;lt;br /&amp;gt; Il suffit donc que l'on soit sûr de pouvoir en trouver une , dans un M.E.L quelconque&amp;lt;a name="_ftnref2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn2" title="_ftnref2"&amp;gt;[2]&amp;lt;/a&amp;gt; le jour où le besoin se fait sentir&amp;lt;br /&amp;gt; Mais comment être sûr précisément?&amp;lt;br /&amp;gt; Précisément , c'est là qu'intervient la supercherie ou le tour de passe-passe Pour qu'un système aille dans le mur il faut et il suffit que les gens n'y croient pas&amp;lt;br /&amp;gt; Donc à l'inverse pour qu'un système fonctionne il ,suffit que les « gens » aient confiance&amp;lt;br /&amp;gt; C'est donc cette certitude qu'il faut mettre en avant pour empêcher les ci-devant « noirs « de faire capoter le système&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; Un système qui , lorsqu'on on y songe réellement ;,et passés certaines exclamations de surprise , dérision et autres ;parait tout-a-fait légitime et diablement plus stable que celui que nous vivons :&amp;lt;br /&amp;gt; i-e un capitalisme effréné qui, n'ayant plus d'adversaire à sa mesure est condamné aux pires excès ,avant de mourir de sa belle mort&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; Si l'on peut parler de « belle mort » s'agissant d'une invention diabolique&amp;lt;br /&amp;gt; Qui n'a pas fini de faire souffrir des collectivités entières de moutons blancs&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; Je donnerai dans un article plus technique le raisonnement économique qui sous-tend cette proposition , mais d'ores et déjà toutes reflexions et suggestions seront accueillies avec out le respect au'elles méritent&amp;lt;br /&amp;gt; __________&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt;&amp;lt;/b&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;a name="_ftn1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref1" title="_ftn1"&amp;gt;[&amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;1]&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;/a&amp;gt; &amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;Un incident tout a fait réel de faux aiguillage ( Darty)&amp;lt;br /&amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;a name="_ftn2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref2" title="_ftn2"&amp;gt;&amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;[2]&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;/a&amp;gt;&amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;Magasin d'2change Libre ou encore Centre d'échange Collectif , centre d'échange gratuit , etc …cxe ne sont pas les termes qui manquent le plus mais la volonté de passer à l'étape supérieure de la gratuité généralisée&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;/b&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt; &amp;lt;br /&amp;gt;&amp;lt;/b&amp;gt; &amp;lt;b&amp;gt;&amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;gt;&amp;lt;br /&amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&amp;lt;/b&amp;gt;&amp;nbsp;&lt;/div&gt;&lt;div&gt;&lt;br&gt;&lt;/div&gt;&lt;div&gt;&amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;br&amp;gt;&amp;lt;/p&amp;gt;&amp;lt;p&amp;gt;&amp;lt;br&amp;gt;&amp;lt;/p&amp;gt;&lt;/div&gt;&amp;lt;br&amp;gt;&amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;Ne croirait-on pas qu'il veuille par le seul regard&amp;amp;amp;nbsp;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;s'impregner impunément de ses talents&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;ce censeur improvisé qui décide en lieu et place du pauvre immigré&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;quels doivent être ses lieux et place&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;qui enonce et applique sa morale au même instant&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;....Faudrait-il un jour apprendre &amp;amp;amp;nbsp;aux gens à regarder&amp;amp;amp;nbsp;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;ailleurs on apprend encore à ne pas regarder&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="COLOR: #0000ff" _mce_style="color: #0000ff;"&amp;amp;gt;...la publicité gratuite&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;post : 01/12 &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;place here : &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;rem :&amp;amp;amp;nbsp;&amp;amp;amp;nbsp; banner N°..23....69 sleeping waters &amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;amp;nbsp;_______________________________&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;STILL &amp;amp;amp;nbsp;WATERS ....RUN DEEP&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;THROUGH THE GUTTER&amp;amp;amp;nbsp;&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;________________________________&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;les gens parlent ...parlent....&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;Et pendant ce temps , le verbe se dévalue&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;Puisqu'on dit que le monde change, pourquoi&amp;amp;amp;nbsp; ceux qui ne savent pas ne se taisent pas&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;Pour qu'enfin ceux qui savent et se taisent puissent l'ouvrir&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;Encore une C.P. / contradiction permanente /&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt;&amp;lt;div&amp;gt;&amp;amp;nbsp;&amp;amp;lt;h2 class="date-header"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; En théorie du moins&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&amp;amp;lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&amp;amp;gt;[1]&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt; soit atteint au millioni-ème article /&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt;jeudi 10 mai 2007&amp;amp;lt;/h2&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;a name="4551026346781265111" title="4551026346781265111"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;h3 class="post-title"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;a href="http://clervoi-sponsoring-parrainage.blogspot.com/2007/05/rve-de-philosophe.html"&amp;amp;gt;rêve de philosophe&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/h3&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;Le défi des grandes surfaces&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; J'ignore qui a écrit ce « polar » où un des « méchants » voulait assouvir une sorte de vengeance : mettre à sac un centre commercial .&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une intention émouvante , mais combien sotte et économiquement inefficace&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Puisqu'aussi bien un simple braquage de banque aurait pris moins de temps et rapporté davantage d'argent . Mais notre gangster avait sans aucun doute une motivation plus profonde : celle qu'a ressentie tout un chacun devant cet étalage indécent de richesses que constituent les « grandes surfaces »&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une insulte quotidienne au travail, à la probité , à l'honnêteté et au goût du travail bien fait&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Que faudrait-il donc pour transformer ces grandes aires de frustration permanentes en gros volumes de satisfaction rémanentes ?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une simple inversion de signe de l'énergie&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; En théorie du moins&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Admettons par ex. que le niveau zéro énergie pour un rasoir ou une brosse à dents (1)&amp;amp;lt;a name="_ftnref1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn1" title="_ftnref1"&amp;amp;gt;[1]&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt; soit atteint au millioni-ème article /&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Par hypothèse , l'unité immédiatement supérieure serait le résultat d'un travail négatif ; toutes les unités suivantes s'inscriraient non pas comme « produit dans les comptes d'exploitation de la firme qui les « fabrique mais comme « charges » De sorte que quiconque voudrrait les « récupérer » dans une « petite surface » ne ferait qu'augmenter l'actif de la société en question&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Il y a certes loin de la coupe aux lèvres : Point n'est besoin de rappeler içi les désastres des révolutions nées de bonnes intentions mal appliquées . Comment résoudre par ex . le problème des « affamés qui en voudront toujours plus que ne peut suppôrter leur ventre ?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; A priori Rien n'interdit de rêver à un monde tel que les marchandises soient à la libre disposition des usagers , sous réserves que les dits usagers en fassent précisément bon usage&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Autrement dit qu'ils ne prennent que la quantité qui leur est strictement nécessaire pour assouvir un besoin ponctuel ou quotidien&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Pour parvenir à un M.E.L (1) qui ne soit pas mis à sac le jour de l'ouverture il faudrait réunir un certain nombre de conditions (…)&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; 1- En premier lieu il nous faut faire une analyse de notre conscience : Si nous avons tous des greniers encombrés de produits inutiles c'est que nous avons peur : éliminons la peur de manquer et la moitié du chemin sera fait qui conduit au citoyen responsable et auto-régulé quant à ses réflexes de consommation ; ou d'appropriation indûe&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; 2- Détacher le revenu de chaque individu de son travail ; et pour ce faire reprendre le processus à l'envers . Comment est-on arrivé à associer ces deux termes de telle façon qu'elle – cette association- paraisse tout a fait naturelle&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; 3- L'énergie que déploie un individu pour se maintenir en vie est différente du travail que la collectivité se croit autorisée à demander en échange d'un salaire&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; 4- Il y aurait en fait plus de logique à attribuer un salaire à un individu en raison de son aptitude à dépenser qu'à le gagner . Devrait-on rappeler aux économistes le principe de&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; 5- Ou bien une vérité plus poétique mais non moins cinglante de logique : « judge the men following their merits , who shall escape the whip ? « W. SHAKESPEARE&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; S'il est admis qu »'aucun homme n'est assez sage – ou assez intelligent ou assez …- pour apprécier le mérite de tous les autres alors la liaison salaire-travail est une liaison contre-nature&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Une Nature tellement sage et prévenante qu'elle rattrape les pires de nos erreurs : celles de ces prétendus savants qui la trouvent « hostile » et voudraient la mettre au pas avant même que de l'avoir comprise&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Parler de survie lorsqu'il est question de la Nature relève de tautologie&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Ou de l'aporie , dépendant du point de vue adopté ; Où devrait commencer la révolte suicidaire de la Nature contre ses propres lois&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Par un raz-de-marée gigantesque ?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Un volcan qui engloutirait tout un continent&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Ou bien une simple dérive de l'angle de rotation de la terre sur son orbite&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Et le tour serait joué&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Mais a qui et pourquoi la Nature voudrait –elle jouer ce tour&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Toutes ces suppositions relèvent de la pure fantaisie …&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; *&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Mais revenons à nos moutons&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Les « noirs » ceux qui chercheraient à faire capoter le système des M.E.L ( rappel : Magasins d'échange Libre)&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Qui , en dehors du professionnel a besoin d'une perceuse toute la semaine , toute l'année ?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Il suffit donc que l'on soit sûr de pouvoir en trouver une , dans un M.E.L quelconque&amp;amp;lt;a name="_ftnref2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftn2" title="_ftnref2"&amp;amp;gt;[2]&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt; le jour où le besoin se fait sentir&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Mais comment être sûr précisément?&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Précisément , c'est là qu'intervient la supercherie ou le tour de passe-passe Pour qu'un système aille dans le mur il faut et il suffit que les gens n'y croient pas&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Donc à l'inverse pour qu'un système fonctionne il ,suffit que les « gens » aient confiance&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; C'est donc cette certitude qu'il faut mettre en avant pour empêcher les ci-devant « noirs « de faire capoter le système&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Un système qui , lorsqu'on on y songe réellement ;,et passés certaines exclamations de surprise , dérision et autres ;parait tout-a-fait légitime et diablement plus stable que celui que nous vivons :&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; i-e un capitalisme effréné qui, n'ayant plus d'adversaire à sa mesure est condamné aux pires excès ,avant de mourir de sa belle mort&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Si l'on peut parler de « belle mort » s'agissant d'une invention diabolique&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Qui n'a pas fini de faire souffrir des collectivités entières de moutons blancs&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; Je donnerai dans un article plus technique le raisonnement économique qui sous-tend cette proposition , mais d'ores et déjà toutes reflexions et suggestions seront accueillies avec out le respect au'elles méritent&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; __________&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;a name="_ftn1" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref1" title="_ftn1"&amp;amp;gt;[&amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;1]&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;Un incident tout a fait réel de faux aiguillage ( Darty)&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;a name="_ftn2" href="http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=2301339797217767145#_ftnref2" title="_ftn2"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;[2]&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/a&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;Magasin d'2change Libre ou encore Centre d'échange Collectif , centre d'échange gratuit , etc …cxe ne sont pas les termes qui manquent le plus mais la volonté de passer à l'étape supérieure de la gratuité généralisée&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt; &amp;amp;lt;b&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;span style="font-size: 78%; font-family: arial"&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br /&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/b&amp;amp;gt;&amp;amp;nbsp;&amp;lt;/div&amp;gt;&amp;lt;div&amp;gt;&amp;lt;br&amp;gt;&amp;lt;/div&amp;gt;&amp;lt;div&amp;gt;&amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;p&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;br&amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/p&amp;amp;gt;&amp;lt;/div&amp;gt;


28/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres