M.I.C.E.L

MESURE DES BESOINS II

 

Rem : <www.................com>

 

red key :  photos  «  ad hoc «   par chapitre

 

                                               ___________________________

 

IV  - MESURE DES BESOINS

 

Mesurer les besoins ?

Vous plaisantez ?

Telles étaient généralement les  réponses –polies- que  je recevais lorsque d’aventure il me prenait envie d’en discuter avec des « experts »

 

Pourquoi alors avoir cartographié le génome humain

Car ce sera notre base de départ

Les étapes  methodologiques sont décrites  plus en détail  sur le site « webmania.co.za «  blog de André Lermite

Et peut-être dans d’autres weblogs voir :

<www.clervoi.typePad.com>

 

1 – Définir une « fonction d’onde » pour chaque individu

Pourquoi l’humain noté H(F)   en L.C.  aurait un traitement différent de celui réservé aux particules

2- détacher – au moyen des transformées de Fourier les fondamentales et harmoniques des séries ( Ai – Bi)

En associant les coefficients impairs (sinus) aux Bi et les coefficients pairs ( cosinus) aux Ai 

 

Et après ?

 

Quelle est l’utilité de toute l’opération ?

 

Faut-il vraiment s'aventurer sur ce terrain mouvant ?

La recherche dite « fondamentale «  n'a pas à se justifier sinon vis-avis d'elle-même

Mais allons- y jouons le jeu puisqu'il faut satisfaire TOUS les besoins

 

La mesure précise et objective des Bi est justifiée pour les trois raisons suivantes – au moins -

 

1-mettre  un terme définitif au  mimétisme aussi stupide que néfaste pour l'individu  ET pour le groupe . Si l'aptitude fondamentale de chaque individu est déterminée sans  ambiguité , toute falsification d'un C.V. Pourrait se retourner contre son auteur

 

2-A elle seule , cette  raison , si elle était vérifiée justifierait. largement tous nos efforts  Qui nierait qu'une connaissance objective des Bi en groupe et par conséquent  des limites de chaque individu ne rende aux gens la responsabilité dont les gouvernements  de droite ou de gauche n'ont eu de cesse de les déposseder  depuis ... Néron ?   Ou  Platon

 

Dictateurs ET Républicains ont en effet toujours  hésité entre le paternalisme  absolu et

l' anarchie  celle-çi entendue au sens de la S.M.C c-a-d le gouvernement de soi par soi

 

 

 

 

3-atténuer sinon les éliminer les préjugés relatifs aux prétendus «  mérites » des individus

Rappelez vous ce que disait le poête : « Judge the men following  their merits, who shall escape the whip ? « 

Traduction libérée : évitons toute discussion sur les prétendus mérites des individus puisqu'elle ne mènerait qu'à une impasse

 

 

                                               _____________________________

 

 

Considérons le tableau ci-après ( IV-6 )

 

 

      1    CODE

                                2                                                     

 Bi             

                             3          Ai

 

                       4     C( Bi )

                     5  Observations

 

AMOUR

 

?

 

 

ALIMENTATION

 

EFFORT

 

 

RESPIRATION

 

?

 

 

AVENTURE

 

 

ASSURANCE (*)

 

 

LOISIRS

 

…...............

 

 

REVE

 

 

 

 

SOMMEIL

 

VEILLE

 

 

…....................

Dépassement de soi - limites-

 

 

 

COMPAGNIE

 

SOLITUDE

 

 

POUVOIR

 

SAVOIR (?)

 

 

ABRI  ( LOG)

 

ESPACE

 

 

SECURITE

 

RISQUE (*)

 

 

CULTURE

 

?

 

 

SOINS

 

 

 

 

?

Ennui

PLAISIR

 

 

 

 

 

?

Compassion

INDIFFE-

 -RENCE

 

 

 

 

 

Σ ( ai – bi )

 

 

 

-

 

légende : la «4 ème colonne recense les compléments des Bi . C'est aussi l'opposé de l'aptitude en regard ; ex: l'effort ou le travail est l'aptitude qui permet une dépense d'energie

laquelle énergie  est reçue par l'alimentation des cellules

 

On va faire travailler justement un peu le lecteur

Faudrait quand même pas se reposer entièrement sur l'auteur de cette recherche

Que pouvez vous inscrire à la place des (?)

 

(*) Notons  pour mémoire le principe de « déraillement «  en nous promettant d'y revenir dès que les impératifs de l'exposé le permettront

 

Comme 2 précautions valent mieux qu'une précisons tout de suite que les déraillements surviennent lorsque deux Bi ( ou Ai) se chevauchent au point que  la couverture de  l'un entraîne ipso-facto la satisfaction partielle ou totale de l'autre

 

Dans une représentation graphique les diamètres-couples  qui représentent les (Ai-Bi) sont quasiment confondus

 

                                               __________________________

 

Certains besoins (Bi)  sont couverts de façon dirait-on instinctive ( ex : la respiration ,  ou l’apport d’oxygène )

D’autres au contraire  impliquent  une assistance volontaire

Soit de l’individu soit du groupe ( ou cellule sociale ) ex : l’abri  - bi inclus dans le logement

 

 

rem : photo de famille  - maison etc …

 

Ce dernier est-il a proprement un BESOIN ?

Dans ce cas pourquoi  la Nature notée N(D) [1] a-t-elle laissé ses gènes « vacants «  ?

En vérité le logement recouvre des besoins aussi variés et étendus que :

le souci d'intimité , la recherche de  solitude , le besoin de  détente , l'instinct de propriété

Il y aurait là encore matière à digression : Qu'en est-il réellement de ce prétendu « instinct »

Mais ne ne nous laissons pas distraire de notre objectif

 

Je promets au lecteur que ce pont sera lui aussi examiné en détail le moment opportun

( sourire en con du lecteur-lectrice : des promessex comme s'il en pleuvait ma mère !

 

                                      ____________________________

 

 

LA CULTURE peut—elle être considérée commun besoin ?

Certaines capacités ou aptitudes ( Ai) sont désignées par le même  terme que le besoin correspondant  (manger = capacité ou besoin  ?  ou encore +/-  l'un et l'autre )

Pour le complément ( du manger – le JEUN ) l’intervention de la volonté est – semble-t-il plus marquée , doit-on déduire une sorte de gradient dans la satisfaction des Bi ?

 

Que peut-on en déduire ?

 

A toi de me le dire cher lectrice

Note personnelle :je ne suis ni plus féministe ni moins mysogine que la moyenne sociale

du reste savez vous seulement qui se cache derrière ces lignes -

Mais  je crois que les femmes ont plus à gagner à une juste évaluation des besoins

La formule de la S.M.C serait donc à chaque couple selon ses besoins

Sous réserve que ces Bi sont mesurés selon les méthodes décrites dans cet ouvrage

 

Ou dans tout autre , s'il  s'avérait que les idées exposées içi ne sont pas applicables

On pourrait aussi tempérér la formule ainsi :

 A chaque couple selon ses besoins  compte tenu de ses capacités (Ai) à mesurer ces Bi

 

Ce qui me rappelle aussitôt mes promesses

Petite incise : avez vous remarqué l' absence – volontaire ? _ dans le tableau  III-3- du BESOIN  de mesurer les (Bi (Ai)) ?

Et vous en déduisez quoi ?

 

M.A.J  22/08/09

 

Pas de bol ! les promesses seront tenues , mais un autre jour

 

                                               __________________________

 

 

EN RESUME:

 

1- Si on trouve que la méthode exposée içi et ailleurs n'est pas suffisante  , ou pas assez claire

On commence par répertorier les cellules selon leur spécialité

Je ne suis pas certain que ce travail n'ait pas DEJA eté fait

 

Par qui ? Merçi  d'avance pour toute info sur ce point – chimistes dieteticiens physiologistes

appel à toutes les bonnes volontés de Navarre  et au-delà

 

2- Ensuite on mesure comme tout bon comptable les recettes et dépenses d'energie ( et/ou de matière) des sus-dites cellules

Une entrée est une recette donc un débit _ disent ces « experts »

Fort bien :  chaque cellule qui reçoit un atome d'oxygène sera débitée d'un équivalent (Ai)

mesuré en calories , ergs , joules et....U.V

Au passage une bonne occasion de se débarrasser des pièces de monnaie – cette pratique d'un autre âge  , qui n'a déjà plus sa raison d'être au siècle de la monétique

Et l'aurait encore moins  à l'ère de la H.C.

 

3-Jusque là  on était cantonné au niveau individuel

On passe maintenant au niveau des cellules sociales

Quelle est la différence ?

Elle est de taille – je ne me paie pas de mots : on sait mesurer la taille des cellules du sang par ex : leucocytes ou hematies , mais quid d'une cellule de groupe ?

Il s'agit effectivement que la taille critique d'une cellule sociale soit déterminée avant toute mesure définitive des « fondamentales et des harmoniques »

 

C'est là que le mathématicien de service entre  en scène

Et point de hautes mathématiques SVP , les bonnes vieilles formules de trigonométrie suffiront à couvrir tous nos ...Bi

 

4- Désignation  et formation technique d'une commission  mixte H(F) ad hoc ,  chargée …

Chargée de quoi au fait , on ne sait toujours pas comment distinguer les Bi individualisés des Ai et Bi aggrégés – un Bi couvert par plusieurs Ai ou , réciproquement une Ai répondant à 2,4... Bi

Entrée en scène du linguiste

Qui nous dira par ex; pourquoi la société pourrait  mesurer – donc prendre en charge – un besoin de loisirs mais non un Bi de logement

Puisque ce dernier , on l'a  déjà dit n'est pas identifié ou individualisé

Mais jusqu'où faudra-t-il aller dans l'utilisation du L.C. ?

 

La  question reste posée , elle pourrait être examinée par une  autre commission – mixte aussi il va sans dire ( la S.M.C  ne sera pas tendre pour les solitaires ….Aïe ! )

j'en suis un hélas ; mais d'un autre côté , au train où vont les définitions  , je ne crois pas

que demain soit la veille ….passons à l'ordre du jour de la commission :

Voilà autre  chose de plus constructif

les femmes pour les Bi , les hommes pour les Ai

Tout fonctionne par couple  dans la S.M.C

Ne l'ai-je pas assez répété ? Non  - je ne le répèterai jamais assez

 

N.B: Que les choses soient claires : Le L.C. Ou la H.C. N'ont pas pour objectif de rendre la société meilleure , ou l'homme moins con ou la femme plus ou moins femme



07/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres