M.I.C.E.L

ni repris ni echangé

 

M.A.J   08/11

 

SUITE DE PROPOS EPARS 

SANS DROITS DE POURSUITE

 

 


 

N°.......726 ….......ENNUI

 

Est-ce bien un problème éternel ?

J'ai décidé que oui : ce pourrait bien être le 3 ème problème , après le besoin de dieu et son complément et antinomique :l'aptitude au suicide

Faut -il admettre ce «  défaut/qualité comme le pêché originel ?

La question se pose surtout pour un non-croyant non-chrétien .Avis aux lectrices curieuses qui veulent poursuivre , malgré tout .

 

Une évidence pour commencer cette discussion : l'ennui est une peur du vide

En ce sens il n'est pas « naturel «  . J'ignore qui a dit «  la nature a horreur du vide. On ne doit certainement pas parler de la même nature = N ( D ) aux termes du L.C.

L'ennui est synonyme de peur du changement .

Ce qui peut constituer une contradiction

puisque les femmes qui s'ennuient , cherchent surtout à fuir l'ordinaire

Mais la contradiction fait partie intégrante de la nature.

 

 

****

 

 

Pourquoi exposer une question dont on sait qu'elle ne peut avoir de solution ?

 

1- précisément ! Pour expliquer pourquoi cette solution n'existe pas – dans notre réel ordinaire du moins - . De là la tendance au rêve : cet ultime échappatoire au train-train quotidien .

2- chemin faisant – en déroulant l'énoncé – on peut trouver une relation entre le N° ….726 et le N° 909 ( rapports sociaux ) ou encore le N°....726 …

( Le dogme de la transubstanciation )

Comment refuter d'emblée tout lien entre ces « problèmes »

Lorsque l'un des premiers principes fondateurs de ces discussions voudrait que tout soit lié à tout .

Si l'on découvre donc un lien entre le N° 726 et le N° 909 on pourrait en déduire , que l' être isolé - le complément de I ( S ) - ne peut pas connaître l'ennui . Une des raisons pour lesquelles les solitaires constituent une enigme

pour la société

- moi je considère qu'ils constituent plutôt une menace -

Si l'être solitaire n'est en rien affecté par le pêché originel , alors dieu – ou son équivalent complexe ( D – N ) n'a fait semblant de punir dans on infinie bonté que le groupe , ce qui veut bien dire = personne en particulier

En d'autres termes la notion de péché ne peut être en tout etatde cause , qu'une idée « sociale »

Je laiss le croyant comme le non-croyant tirer leurs conclusions sur les vérites/errements de l'Eglise

Et pour ne pas faire demi-mesure , je laisse aussi au lectrice/lecteur , le soin de découvrier le lien entre le 726 et le 591

 

Mais je dois rappeler qu'on est toujours dans le domaine des spéculations

gratuites

 

Si je veux malgré tout , consolider ces hypothèses , il me faudrait déborder du cadre de la présente discussion , ce qui n'est pas dans l'agenda

Mais je n'ai jamais interdit a la lectrice de le faire pour elle-même

 

3-b les éternelles questions ont tout de même une solution

En dépit de ce que j'ai pu dire içi ou là

<mais les solutions « naturelles «  ont ceci de différent d'ravace les solutions de groupes /

Elles sont complexes – ou bien binaires -

Elles sont aussi cycliques , ce qui est une autre manière de dire les choses

 

 

***

 

 

Peut-on assigner une fréquence et une amplitude à l'ennui ?

 

Rappel : ce n'est pas détruire l'harmonie

que dire : certains problèmes sont insolubles ou mal posés

ou bien : les questions eternelles ont plusieurs solutions

 

 

 

REGARD DES AUTRES

 

Certains êtres sont aptes à capitaliser sur l'attention «  publique »

D'autres n'en ressentent nullement le besoin

 

Faut-il pour autant fixer l'attention sur les uns / les autres ?

 

Ex: «  C'est humain «  dit-on lorsqu'on est conscient d'enfreindre une règle

pour répondre à un besoin «  supérieur « 

ou seulement transitoire , ponctuel

Tels parents qui souhaitent se dépasser , à travers leur progeniture

L'enfant qui se sent lui-même humilié

si ses parents n'étaient pas à la hauteur

l'est davantage en présence de ses copains

 

Le déséquilibre intervient lorsqu'on cherche à transformer

le ponctuel ou exceptionnel en besoin courant

ainsi les exploits sportifs , litteraires ou autres

Encore une contradiction ? ou une incohérence

Que serait l'harmonie si elle n'était jamais troublée ?

 

 

 

Ou si elle l'était a tout instant

 

 

 

 


 

SUR LE FEMINISME 

 

 

N°...401 suite

 

Assez tourné autour du pot :

quel est donc le problème posé par une recherche de parité

Il ne peut être question de parité statique

envisagée pour un secteur donné à un instant donné

Si la parité des salaires est une brache de justice sociale

Alors elle sera soumise au cycle général de repartition des tâches

On notera à ce propos l'aspect a la fois comique et erroné du symbole

qui orne encore quelques frontispices des palais de justice français

Déesse Thémis armée d'un glaive , un bandeau sur les yeux

et tenant à bout de bras une balance de vendeurs de légumes

Comment a-t-on pu penser un seul instant

que les actions des individus pouvaient être pesées

comme on le fait pour des sacs de pommes de terre ?

La seule justice possible pour des êtres vivants

c'est donc un équilibre dynamique , une suite de hauts et de bas réguliers

la parité dynamique aurait donc la même allure

si elle est considéree dans la durée , et tous secteurs d'activité confondus

 

****

 

D'autres paramètres peuvent être pris en compte

dans la répartition des tâches entre males et femelles

1- S'il fallait classer les tâches selon le critère d'importance

Alors la reproduction , dévolue aux femelles dans le monde des mammifères

arriverait en tête , puisqu'elle conditionne toutes les autres activités

Il est à ce titre curieux qu'on n'ait jamais songé

à rémubérer les femmes pour cette activité

Nos cousins Germains devraient peu-être s'y résoudre

s'ils ne veulent pas que la population allemande disparaisse

 

2- Viennent ensuite les liens de famille

qui peuvent engendrer des situations particulieres

sur lesquelles la loi ou l'Etat n'auraient aucune prise

Comment empêcher par exemple un patron d'entreprise

de faire du népotisme dans le choix de ses adjoints

3- les limitations physiques ou psychologiques subsistent encore

en dépit des progrès techniques :

les femelees qui rechignent aux travaus de routine

peuvent être employées à des fonctions de recherche

Si les mâles ne peuvent pas etre de « petites mains « 

ils sont toujours aptes à soulever de grosses charges

Ou bien eux aussi voudrient ils «  changer »

 

« - attention doit être portée à ce terme «  changement « 

c'est un couple à lui tout seul - en lanageg complexe

 

4-Désolidariser les fonctions et tâches des revenus

est une partie de la solution de «  parité des besoins »

bien que je préfère parler d'équilibre des fonctions

beoins et aptitudes étant complémentaires

c'est donc ausssi une manière de réequilibrer les chances de réussite

  • sous réserves que les I(S) n'aient pas entre-temps révisé leurs opinions

     

  • sur les implications du « succès social »

 

Je reviendrai sur ce point à propos de l'analyse contradictoire

des avantages/inconvénients des nouvelles lois: ou solutions

 

5- l'autre partie – à vérifier pourtant -

consiste à limiter par avance , dans le temps

les avantages d'une nouvelle solution

Même si l'on est persuadé que c'est LA solution / à un instant

Elle ne saurait jamais satisfaire tout le monde , tout le temps

 

 

On peut voir dans l'accumulation de petits détails

pourquoi la tâche du législateur s'avère difficile

la régulation en matière de parité d'emploi et de salaires

n'est possible que si les mentalités évoluent elles aussi

de manière cyclique et surtout en phase avec les besoins

Ceci est en accord avec les fondements de la S.M.C. (**)

En assurant la cohérence / ou la compatibilité des ( Ai / Bi))

on tendra – P.A.S - vers la satisfaction simultanée des deux devises célèbres

1- _ à chacun selon ses besoins et 2- à chacun selon ses capacités ( = aptitudes)

 

****

 

j'embrasse mon rival , mais c'est pour l'étouffer dit homme

femme dirait plutôt : je fais du mal à ceux que j'aime ,

mais c'est ma façon de les aimer , je voudrais qu'ils soient ….parfaits ?

Qu'on ne se trompe pas sur la nature des critiques

formulées içi ou là à l'encontre du féminisme

l'objectif d'un mouvement aussi vaste

et qui comporte déjà des scissions

il paraît qu'il existe encore des « féministes rose  !»

ne saurait se résumer à un slogan

Mais s'il est un point important

sur lequel devrait s'articuler toute l'action feministe

c'est celui de la distribution naturelle des besoins

 

Sous réserves de ce qui est dit ailleurs

concernant l'efficacité des solutions unicistes – non complexes

lorsque la Femme – lorsque certaines femmes

feront des choses sans chercher à prouver

alors on pourra dire que la révolution sera réussie

Ce sera alors au tour de l'Homme – de certains hommes

de craindre de ne pas être à la hauteur

 

 

_________________________________

824......890....INEGALITES

 

Si j'ai besoin d'aide dois- je le faire savoir publiquement

au risque de perdre ma dignité ?

Mais pourquoi ceux qui parlent de manière arrogante

  • pour moi c'est surtout de l'inconscience ...-

  • «  de venir en aide , sauver les espèces en extinction

et autres discours incohérents ….

n'ont-ils pas conscience de leur indignité ?

 

Si tu es poussé par N(D) à protéger les handicapés

qu'ils soient humains ou insectes

c'est parce tu sais – sans l'avoir appris -

que de la variété naturelle dépend aussi ta survie

ne va donc pas te tromper de discours ni de cible

Dans un monde de causalités circulaires

on ne sait jamais qui aide qui et pourquoi

 

 

_________________________________

N° 888 jeu social ….890...inégalités ...regard des autres

 

Ai-je été injuste envers celles qui …

veulent se soustraire au regard des autres

mais ne se gênent pas pour les épier dans leurs abris

Ou ceux qui , dépités par leur manque d'initiative

s'opposent farouchement à celles d'autrui

 

 

«  Qui aime bien châtie bien

Que voilà une formule digne du L.C. !

 

 

 

_________________________________

 

 

 

 

_________________________________

N° 334 …..350 croissance , répartition des tâches

 

 

_________________________________

 

 

 

_________________________________

 

 

 

_________________________________

N° ...158 LA CONFIANCE

 

dans le climat actuel d'incertitude profonde ….

dixit les media , comme si les êtres vivants sur cette terre

aient jamais eu des périodes de certitude profonde

 

Il est neammoins possible d'observer

un discredit generalisé du discours mediatique

/verbe /par la multiplication des avis contraires sur un thème

ou l'incohérence logomachique sur de courtes périodes

 


 



10/08/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres