M.I.C.E.L

A-t-on vraiment besoin de Dieu ?

M.A.J DU  25 MARS 2009

N'est-ce pas un peu presomptueux comme question ?

Et pour commencer , sommes nous libres de renoncer a Dieu

Noté par la suite : D(N) on expliquera pourquoi

Si  oui  alors pourquoi cette idee ne cesse de tourmenter les humains depuis des ....

Si non alors la question n 'a plus de raison d 'être

Vous voulez approfondir >?

Eh bien allons-y :

 

Le besoin de D(N) est-il aussi compulsif que le besoin...

de manger par ex , ou encore le besoin de sexe ...?

A éviter les classifications "stupides" des besoins - ou des aptitudes

en ( Ai-Bi ) primaires , secondaires ...

je pars de l'hypothèse qaue TOUS les besoins  sont importants

....disons pour la survie de l'espèce

Dans ces conditions pourquoi - et comment  la nature  ( N[D])

peut-elle permettre qu'un être meure par absence d'oxygène

mais  non par défaut d'amour - ou de haine - divins

je conseve toutefois cette hypothèse de relative importance

puisque les besoins - ou les séries des  ( qualités - défauts )

ne sont que des conventions  réversibles

 

....à suivre

M.A.J du 5 Mai 2008


Qui a besoin de Dieu ?
Combien - a votre avis y aurait-il de réponses à la question posée en tête ?
100 ?  1000 ?  1OOO.OOO ?....
DAVANTAGE ?
Dans ce cas comment espérer arriver au terme de cette discussion avant que ...
le jour du jugement dernier ne nous ait tous rassemblés devant le Seigneur
Comme disent les textes sacrés

Deuxième question préliminaire : quelle serait l'utilité  "morale "de la réponse à la question posée ?
Rappel de la question : Who is interested in God ?

En d'autres termes : supposons la question résolue
A quoi  nous avancerait-il de savoi QUI a besoin de dieu
Et par voie de déduction QUI n'en a pas besoin

Si l'on ne sait pas aussi POURQUOI

Et par suite , comment où quand ???...

Pas bientôt sortis de l'auberge , on le voit ...

                  


Ceci posé , commençons la discussion proprement dite par un nouveau détour

Le lecteur a été prévenu , discuter un sujet de philosophie n'est pas toujours chose aisée , si tu es pressé d'arriver  aux conclusions ; cher ami lecteur-lectrice ,  tu es prié de passer ton chemin ...
Les sources de divertissement ne manquent pas sur Internet
Dans le cas contraire : ....

Ainsi , Dans le cas où il nous serait impossible de dénombrer les avides de divinite , on pourrait - par ex. se poser l'une des questions suivantes :

     Pourquoi dieu - on notera ci-après D(N) , pour eviter la fâcheuse habitude du "Majuscule"

Comme si ajouter une majuscule à dieu lui ajoutait une belle jambe ...

 pourquoi donc D(N)  n'a pas jugé utile de nous faire savoir ces "pourquoi , comment etc ...  

A suivre ...                                               ___________________________________________

Supposons que dieu - ou la Nature - aient conçu le monde de telle façon que nous ne puissions JAMAIS en percer les mystères

QUELLES SERAIENT DONC LES RAISONS QUI LES ONT POUSSE A AGIR DE LA SORTE ?

A supposer que le cerveau humain puisse pénétrer ces raisons

De toutes façons dès qu'on parle de Dieu - on designera par la suite l'ensemble (Dieu/Nature  par D(N) -Je continue :

Dès lors qu'on parle d'intentions de D(N) on est sûr d'être dans l'erreur  D'un autre côté on ne peut pas tenir un discours en mettant des "..." à tous les coins de paragraphes

A mon sens d'humain il y aurait 3 réponses -au moins - a la question qui précède

Pouvez vous en trouver au moins une ?.......

Il ne servirait à rien de parcourir ce texte en pensant à son prochain R.V. avec sa petite amie Ou son prochain voyage en Chine : la lecture d'un texte de philosophie n'a jamais été une partie de plaisir , je suis le premier à le regretter

Tentatives de réponses:

1-Dieu – ou la Nature c-a-d D(N) ne voulaient pas que l'homme sache

2- Notre mental est incapable de comprendre la réponse

3-L'homme ne pourrait plus supporter l'existence s'il connaissait la réponse

____________________

explications sur cette répétition "stupide"

1-Dieu – ou la Nature c-a-d D(N) ne voulaient pas que l'homme sache

2- Notre mental est incapable de comprendre la réponse

3-L'homme ne pourrait plus supporter l'existence s'il connaissait la réponse

_____________________fin de la répétition :

Il y aurait bien évidement d'autres réponses bien plus pertinenentes , mais commençons par analyser celles -ci

Remarques :

les deux premières réponses ne sont pas recevables pour la raison simple qu'elles ne font que reitérer l'argument en tête de discussion

A vérifier - si vous avez le temps -
Autres précisions utiles  : apposer les termes "Dieu " et  "Amour" par ex. est une supercherie
Nous verrons ci-après pourquoi

Reste la troisième : si je comprends bien D(N) en nous laissant dans le doute chercherait à - nous eloigner de la solution finale - un suicide collectif par exemple : C'est donc qu'il a PEUR  de nous voir mettre le feu a son Univers

dieu aurait donc peur aussi tout comme nous et nos poules mouillées ?

Hmmm.... pas convaincant , alors que reste -il ?

..........a suivre

___________________________________________________

 

Et dire qu'il se trouve des philosophes pour penser que le problème du suicide est le plus important

Suivant ce raisonnement , le problème le moins important  est celui de la naissance - auto-programmée

Mais alors , mais alors ?...?

Pourquoi diable D(N) auraient-ils instillé dans notre système  mental cette idée de suicide

Quand je vous disais que l'homme est un indecrottable ratiocineur

Suite au prochain chapitre ...


Puisque notre discussion précédente nous avait conduit au suicide ...
Façon de parler , bien sur , pourquoi ne pas interroger A.Camus
Lui qui s'entendait, si bien à en parler "sereinement "
Question subsidiaire  - et insidieuse :

Camus n'avait-il réellement pas besoin de Dieu ?
Hmmm... j'en doute personnellement
Mais mon opinion n'interesse peut-être personne
________________________________________________________________________

Extrait  "journal du philosophe "

Non daté ( 2006 ? )

"C'est le problème le plus important " disait A.Camus en parlant du suicide
Petite contradiction ami Albert : Pourquoi vouloir mettre fin à une existence qui ne vaut pas tripette ?
A.Camus disait aussi des conneries
D'après un autre philosophe de son époque : J.P.Sartre
Un autre prétentieux coupeur de cheveux en quatre
Il n'y en a eu que trop , hélas ! dans cette discipline de "chefs"

               _____________________


Il faut imaginer Sysiphe heureux " disait Camus

Grotesque répond J.P Sartre , Sysiphe ne peut pas être heureux , c'est un produit de l'imagination " etc ...

Retour sur la querelle Camus-Sartre

Sysiphe peut-il être heureux ? Querelle de logiques :logique féminine ( Camus ) versus logique masculine (Sartre ) Ou encore logique-papillon contre logique de taupe.
Qu'a donc voulu dire Camus ? Bien que je ne fusse pas dans ses chaussures ( comme disent les anglo-saxons ) Je ne peux que formuler des hyppthèses : Le terme important est "imaginer" Avez vous déjà entendu ce genre de reflexion ( a propos d'un chien : "il ne lui manque que la parole " ) Ou encore a propos d'un savetier-bucheron-menuisier etc ...d'une manière générale toute personne "équilibrée" "Il ne lui manque  que la conscience de son bonheur " dit ce philosophe qui veut toujours aller trop loin

Qui feint d'ignorer que la conscience est ennemie - ou  antinomique du bonheur

 On ne peut pas être en même temps heureux et avoir conscience de son bonheur Sinon on aurait aussi la faculté de se regarder marcher dans la rue lorsqu'on est assis devant sa fenêtre

Amen !

Imaginer Sysiphe heureux voudrait simplement dire qu'a force de remonter son rocher il a fini par s'abrutir à la tâche ; tel le bucheron ou le pêcheur pour lesquels le bonheur se limite aux gains de la journée.  
C'est mon opinion en tout cas
Et quelle est la vôtre ?

Suite au prochain chapitre ...M.A.J du 5 Mai 2008

____________________________________________________________________________


N.B : la  notation D(N) est  censée  traduire une entite complexe

Dans le cas present : dieu est fonction de la nature

Comme on dirait y = f(x)
sur la notion de L.C. voir article sur chaterton over-blog

 

___________________________________________

M.A.J  10/11

CHOSES DE LA VIE

Assez parlé de "dieu ... parlons plutôt  de choux et de reines ( les pommes , bien sûr )

A propos des choses de la vie :

Tu crois rendre service à ton prochain et tu en fais un ennemi

ce prochain devenu vieux commence enfin à, réfléchir

découvre qu'il a tiré profit de tes leçons

bien  qu'il ait été secoué par tes critiques maladroites

Il décide de te rendre visite - et hommage tardif -

mais il se ravise , en vieux roublard

il craint de devoir te reconnaitre comme son creancier

Lorsqu'enfin il parvient à vaincre ses scrupules

il apprend que tu es mort ... 

Un observateur de la scène dira :

les enfants ont mangé des raisins verts ...

et les parents auront les dents agacées

Il y aura toujours un proverbe - même inversé -

pour illustrer les faceties du cycle eternel
_________________________________________________________________

c'est pas des marrants les philosophes !

  et cette arrogance toute teintee de fausse humilité

de l'air de dire :  vous êtes tellement minables que je n'eprouve aucune gêne  a m'umilier devant vous

le preince - ou la rine ne se deshabilent-ils pas devant leur

valets de chambres

EUREKA !!!

Mais la voila la réponse tant cherchée :

tous les hommes -femmes - qui éprouvent un besoin impérieux d'humiliation ont un besoin vital de dieu

Les autres ne font que suivre le troupeau

Il n'y a pas de grand    pour son valet dit-on

Vous ne voyez pas ce que cela signifie dans le cas présent ?

Alors vous êtes "helpless"

Et le philosophes auraient raison de vous snober                                                ___________________________________________

Répétition : Et dire qu'il se trouve des philosophes pour penser que le problème du suicide est le plus important !

Suivant ce raisonnement , le problème le moins important  est celui de la naissance - auto-programmée

Mais alors , mais alors ?...?

Pourquoi diable D(N) auraient-ils instillé dans notre système  mental cette idée de suicide puisqu'il savait - il sait tou bien entendu - ?....

Qu'en déduis tu cher lecteur- lectrice ?

Ah mais ! je vous ai prévenu : lire un article de philosophie c'est pas une partie ... de neurones en l 'air ! 

Suite au prochain chapitre ...

 


 

Puisque notre discussion précédente nous avait conduit au suicide ...
Façon de parler , bien sur , pourquoi ne pas interroger A.Camus
Lui qui s'entendait, si bien à en parler "sereinement "
Question subsidiaire  - et insidieuse :

Camus n'avait-il réellement pas besoin de Dieu ?
Hmmm... j'en doute personnellement
Mais mon opinion n'interesse peut-être personne

Extrait  "journal du philosophe "

Non daté ( 2006 ? )

"C'est le problème le plus important " disait A.Camus en parlant du suicide
Petite contradiction ami Albert : Pourquoi vouloir mettre fin à une existence qui ne vaut pas tripette ?
A.Camus disait aussi des conneries
D'après un autre philosophe de son époque : J.P.Sartre
Un autre prétentieux coupeur de cheveux en quatre
Il n'y en a eu que trop , hélas ! dans cette discipline de "chefs"

              _____________________

 



Il faut imaginer Sysiphe heureux " disait Camus

Retour sur la querelle Camus-Sartre

Sysiphe peut-il être heureux ? Querelle de logiques :logique féminine ( Camus ) versus logique masculine (Sartre ) Ou encore logique-papillon contre logique de taupe.
Qu'a donc voulu dire Camus ? Bien que je ne fusse pas dans ses chaussures ( comme disent les anglo-saxons ) Je ne peux que formuler des hyppthèses : Le terme important est "imaginer" Avez vous déjà entendu ce genre de reflexion ( a propos d'un chien : "il ne lui manque que la parole " ) Ou encore a propos d'un savetier-bucheron-menuisier etc ...d'une manière générale toute personne "équilibrée" "Il ne lui manque  que la conscience de son bonheur " dit ce philosophe qui veut toujours aller trop loin

Qui feint d'ignorer que la conscience est ennemie - ou  antinomique du bonheur

 On ne peut pas être en même temps heureux et avoir conscience de son bonheur Sinon on aurait aussi la faculté de se regarder marcher dans la rue lorsqu'on est assis devant sa fenêtre

Amen !

Imaginer Sysiphe heureux voudrait simplement dire qu'a force de remonter son rocher il a fini par s'abrutir à la tâche ; tel le bucheron ou le pêcheur pour lesquels le bonheur se limite aux gains de la journée.  
C'est mon opinion en tout cas
Et quelle est la vôtre ?

_________________________________________

Suite au prochain chapitre ...

Si D(N) ne voulait pas qu'on s'interesse à lui il  aurait tout simplement expurgé notre cerveau de cette idée

De la même manière que l'idée de l'après-vie nous est tout simplement inacessible

Les desseins de la Providence sont impénétrables

Dans le cas présent on ne le dirait pas :

Dans sa mansuétude le C(D) a tout simplement voulu nous donner un sujet de discussion passionnant et inépuisable

AMEN ! 



05/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres