M.I.C.E.L

mefions nous des prophètes

Qu'y a-t-il derriere chaque parole prononcée

derriere chaque intention de changement

qu'ils et elles soient dirigées contre les autres

ou contre soi , pour construire ou détruire le monde ?

 

Si on pose comme principe absolu :

" tous les discours sont orientés "

on arrive très vite à la conclusion suivante:

puisque les intérêts des I(S) sont divergents

le résultat ultime de toute civilisation est sa destruction

 

Mais cette observation est aussitôt tempérée

par un autre principe absolu : l'évolution cyclique

Donc on ne détruit une civilisation 

que pour en construire une autre

 

application : tous les signes avant-coureurs

d'une fin de monde sont ajourd'hui présents

dans les civilisations occidentales

Quelle serait donc le beneficiaire de leur destruction

l'islam ?

oui et non : les querelles fratricides entre chiites et sunnites

sont une preuve de l'immaturité de cette doctrine

la chine ....l'inde ? ...l'orient en général ?

l'orient  a surement été une grande civilisation dans le passé

examiner les conditions dans lesquelles

les puissances de l'occident ont colonisé cette partie du monde

pourrait aider à deceler les faiblessses de ce système

En vertu de la loi du cycle - ou de la gravitation

l'itinéraire futur d'une société est à rechercher dans son passé

Donc la chine et l'inde vont répéter elles aussi les erreurs

Il est donc possible que l'orient prenne la suite de  l'occident

sur le trone de la globalisation

mais fera-t-il mieux... ou pire ?

 

                                                            ***

 

Foin des généralisations ineptes de philosophes  

revenons à des considérations plus pragmatiques

 

je me suis souvent demandé ce qui pouvait inciter

certaines personnes ou groupes de personnes

à sécuriser toujours davantage les rapports sociaux

Jusqu'au jour où j'ai compris que cette parano securitaire

servait les intérêts des vendeurs 

Un autre ex : qu'est-ce qui me prouve que le député

qui a fait passer telle loi sur le renforcement des assurances

n'avait pas déjeuné le matin même de son intervention au parlement

avec le président d'un société d'assurance ?

Tu crois qu'on peut généraliser ?

me demande ma conscience .

je crois qu'on peut - telle est ma réponse

On ne se trompe jamais lorsqu'on invoque

comme ressort des actes des femmes et hommes

comme intention cachée ou apparente des discours

le nerf de la guerre et plus profondémént encore

le gout du pouvoir , la soif d'asservir les autres

qui ont pris la forme de l'amour ou la guerre selon les sexes

 

 

 

                                                       ***

 

Ce qui justifie - sans l'expliquer tout a fait 

le titre de cet article : il faut se méfier de tous les prohètes

les grands comme les petits , les fous comme sles sages

les hommes comme les femmes

 

Dans la suite de cette discussion

je tenterai de démonter les ressorts psychologiques

de cette soif inextinguible de pouvoir

en la reliant aux 1001 problèmes éternels des sociétés

les philosophes sont tous des cassandre

leur tendance naturelle aux généralisations

ne les rend ni plus sympathiques ni moins déprimants 

désole lecteur/lectrice de mon coeur 

je n'ai plus l'âge de me refaire un discours

 



05/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres